Un nouveau regard, les mots qui se détachent

03 avril 2019

Tout au bord

 

 

 

IMG_0021

 

Donnez-moi le temps
l'air
voile épais sur le pont
je jette mon corps ici
au bas du ciel
comme un passage secret
syllabes à peine prononcées
dissoute
ma pensée est un escalier

J'ai faim de l'amour
du blanc lunaire
vers l'horizon mêlé
j'ai besoin de temps
de la main qui s'ouvre
se resserre
  
Derrière elle je me cache
j'appréhende
m'ouvre
et me ferme
dans un lit.....ouvert
s'il ne me ferme
en eau profonde
 
Je suis le "bateau ivre"
aux mains de chair
l'esprit et la colombe
la bouche tendue
aux lèvres de velours
oubliant de compter les heures
suspendues 

Jolies mains d'écrivain effilochées
le voyageur ne voit pas ta métamorphose
quand le soleil couchant vient jouer du piano
les buées pressent en arc en ciel
l'écho halluciné de ce qui aurait pu être
j'en aime l'immobilité
l'espérance au bout des doigts

 

 

Posté par lutinB à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 mars 2019

Arc en ciel

 

 

81641716_p

Pastel 60 x 70

 

Posté par lutinB à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2019

Quand le corps n'existe plus

75731600_p

 

Quand le corps n’existe plus
Courbé tel un roseau
Habillé de chair
Il n’y a plus bruit ni odeur

Les ombres s’échappent
Voleuses encapuchonnées
Le jardin n’a plus de secret

D’un geste de la main
Quelques cristaux de couleurs
Dans la nuit de ton visage
Illuminent le ciel

Et de la vie, le manque !
Ma robe s'en est allée

Sous la dépouille
La chair voilée de cire

Dans le vent flotte le ruban
De velours était la peau
De marbre l'aile s'est posée

Une statue semble rêver
Sous les graviers de l'allée
Les pas sont toujours là

Crissent les mots de l'oiseau
Se tendent les baisers
Contre l'épaule le rêve fige

 

 

 

Posté par lutinB à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Préparation exposition "dessin" à Elancourt

Etude de main 3

Etude de la main

création d'Adam travail sur la main

Etude "la création d'Adam

Masque mortuaire de Beethoven

Etude "le masque mortuaire de Beethoven"

Plénitude

Plénitude - étude personnelle

étude sur la jeune fille à la pzerle

Etude "la jeune fille à la perle" de Veermer

un peu sauvage

un peu sauvage - étude personnelle

 

 

B - mine de plomb
                   pastel sec pour "plénitude"

 

 

Posté par lutinB à 09:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 mars 2019

Je pense autrement la fin du jour

 

Richard-Riemerschmid_Wolkengespenster_-1897

‘Wolkengespenster’ by Richard Riemerschmid, 1897

 

Il y aura toujours des notes de piano sur le bord de la fenêtre
Il y aura toujours le chant de l’orage déclarant l’amour à la terre
Sur les pétales de roses le musicien et son archet
La nudité qui donne vie

L’orage à venir anime le pouls
La maison intérieure endormie
J’ai dans la poche quelques cailloux à compter
La distance entre l’éclair et le grondement du tonnerre

Le silence fait sa route
Un vide du cœur avant la rupture des eaux
Tout près du ciel on ne voit pas la chasse aux étoiles
Les nuages sont cratère gorgé de flèches

Ici est un jardin suspendu
Une bouche ouverte vers le monde
Sur la fragile chaise je m’assieds les jambes sur la table
Dans cette position je pense autrement

Je pense autrement la forêt
Le sol et le plafond
Le couvercle au-dessus de ma tête
Les mouvements de l’espace qui se tait

 

 

Posté par lutinB à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 janvier 2019

Il n'y a point d'heure

 

IMG_9723

  

J'irai entre les herbes faire tourner mon cœur
les ronds dans l'eau embrument le matin
comme la boussole dépend du soleil

Points cardinaux vos flèches me distraient
dans le fil du temps laissez-moi courir
entre les mailles j'ai besoin d'épines
de boursouflures sur un corps trop lisse

Je ne peux me poser au chien qui fume
il me faut quelques renards apprivoiser
avant de m'asseoir à la table
mille cris d'oiseaux encore

Demain est la terre dont je cherche la semence
la rebelle derrière le giron en sueur
il n'y a point d'heure dans les yeux

Sur un banc hier et demain se côtoient
se décousent les voyages perdus
les vêtements défaits à coups de ciseaux
un vide hagard tenaille le prolongement des mains


Peu importe l'ombre et la lumière
la niche du chien
à l'heure où les fantômes se parent de blanc
je suis un coureur de fond au bout de la route

Ma mémoire est là entre les herbes

 

Posté par lutinB à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2019

Eric Holder

 

 

Cet écrivain décédé en 2019 à 59 ans disait à peu près cela,

 

Lorsqu'on écrit on est dans une transparence totale, une transparence dont nous n'avons même pas conscience.

Posté par lutinB à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2019

Poésie de l’espace

 

IMG_1255

Je suis venue prendre un café tôt ce matin 
j’ai traversé la grille 
les jambes croisées, au milieu du silence 
je griffonne sur la table les parfums autour de la tasse 
ils sont beaux nos amis les oiseaux alors que personne ne m’embrasse 
je les vois s'aimer à coups d’ailes, à coups de becs 
dans leur danse sensuelle je respire leur langage 
le bruit du silence qui s’éveille 

Personne ne m’embrasse et mes lèvres se tendent 
j’embrasse le vent 
j’embrasse la pluie qui ne tombe pas 
le sol asséché 
les odeurs au fond de ma poitrine 
la main qui ne se pose pas 
la montée de la lumière 
Je suis venue voir le jour qui commence 

J’embrasse le paysage 
la feuille blanche sur le marbre encore froid 
le gravier sous mes pieds 
le champagne que nous n’avons pas bu 
le café que je porte à ma bouche 
les gâteaux que nous n’avons pas mangés 
et l’arôme que je porte à mes lèvres 
rempli de présence 

Les cuisses douloureuses 
nues sur une chaise de fer d'heures entières 
les bras attachés à mon torse 
j’enlace les lettres que j’écris 
ma poésie de l'espace 
sur des pages volantes je les retiens 

Regarde-moi penchée sur la table 
un mouchoir à la main, je crains le vent 
je crains le sable et les reflets 
seule la pluie assèche mes yeux 
non je ne pleure pas, je suis sensible 
aux variations des couleurs et des mouvements 

Regarde j’ai découvert le sens de la prière 
le rêve solitaire 
j’ai caressé un chat de gouttière 
j’ai aimé son regard levé vers moi 
ses yeux rien que pour moi 

 

Posté par lutinB à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2018

Posté par lutinB à 19:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]