20 février 2010

Nuit

DSCN5020

acrylique sur toile - 73 x 65 (en partant d'une pose  de Vélasquez) - un regard de nuit

Posté par lutinB à 10:31 - Commentaires [11] - Permalien [#]


18 février 2010

A la Basquiat

21626297_p


C'est un bateau
une coque métallique
coupée en deux
dans le fracas du plexus solaire
jusqu' en dessous du ventre
ainsi se vide l'eau sale
des égouts à la mer


C'est une corde prise dans le vent
une forme à deux bouches
l'anneau du cou
l'étau de la taille
la flèche les mixant aux éléments
au fond d'un trou
la pointe acérée
sans voilure
tirant vers le bas
la chape de plomb
de la terre à la mer


C'est un métal rouillé
griffé à la chair
au coeur chargé d'amour
à donner à la mère

à la mer
le chagrin en pâture
les larmes en prime
le sel des yeux aux poissons
 

C'est le gris des cargos
la sirène hurlant la mort
à la fenêtre de la vie
un toit sur la tête
les yeux nulle part
de part en part percés
regardant le tableau
de la mère
à la mer
loin du parapet
écoutant la corne de l'épave
engloutie


C’est la muse dans la tête
une tache rouge
sur le sein gauche
entaillé de la flèche
il pleut des coulures
de peinture
des graffitis
à  la Basquiat

.

inspiration sur une peinture de Div

.

lutin

Posté par lutinB à 22:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 février 2010

La voix

.

.

Elle est là si présente
Je l
avais laissée ce matin sous la glace engloutie
A la cime des arbres suspendue
Ecras
ée au sol dans la foulée ardente

.
C
œur assassin je m’étais déshabillée delle
Paupi
ères baissées comme le vêtement choit
La col
ère à genoux

.
Le h
éron enroulé dans son cou tant il faisait froid
Se souvenait d
images plus heureuses
Chevelure d
ombres le long des arbres
Au creux des ailes la caresse des mots

.
Silence, tout est silence, la terre glisse
Autour de l
’œil les larmes
Sous la peau les bruits du c
œur

.
Dans un monde o
ù je marche pieds nus
La voix n
est plus
Comme mes pensées au bord du sommeil

.
Dans l'espace elle s'est envol
ée
Rebondissant la nuit le long du dos
Si pr
ésente, elle déchire les draps

.

lutin - 16-02-2010

Posté par lutinB à 23:24 - Commentaires [19] - Permalien [#]

14 février 2010

Le masque de l'hiver

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

.

Une nouvelle neige tombe

Nourrit celle dhier assoiffée

La neige est mon fantôme

Ce besoin de soulever le drap

De déshabiller l’éphémère

D'un projet visionnaire

Sous l'orage de craie

Je ne vois pas les graines

Pourtant je lance du pain aux oiseaux

Vers les icebergs que sont les rèves

.

lutin - 14-02-2010 

.

.

Posté par lutinB à 23:10 - Commentaires [9] - Permalien [#]

11 février 2010

En chantier

DSCN4971

DSCN4973

DSCN4970

DSCN4975

B - acrylique sur toile - 65 x 73

si je me loupe j'aurai un souvenir :-))

Posté par lutinB à 23:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]


10 février 2010

Est-ce un crime ?

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

rodin

Oeuvre de Rodin

.

Comment savoir si les mots tombent dans les mains
quand les flocons blanchissent la peau
comment savoir si les traits de la main ont un avenir
quand les gants de neige habillent les lignes du cœur et de la chance

Paumes offertes je n’ai plus d’empreinte au bout des doigts
involontairement j’ai écrasé un oiseau
et mes mains ne rêvent plus

On ne retrouvera pas ma trace où sommeille la terre
criminelle anonyme inhumée au Panthéon sous les célestes pierres
on a changé de plaque pour une autre crise d’identité

Le sang coule - c’est le bec ou la bouche - ou le Saint Esprit
la magie noire sur un fond de glace
les tables tournent - danse sensuelle – les hanches se déchainent
font danser la poussière

On a brouillé les cartes - elles étaient si mauvaises et malfaisantes
la terre s’affole sous les pas en contre-jour
crisse le verglas écrasé par le mensonge
va mourir en strates – se dévorent entre elles

La métamorphose du regard, elle bondissait – cette folie qui manquait

Les mots sont dans l’air ou derrière les arbres avec l’œil
on voit basculer les heures trahies dans le fossé
une odeur de chlorophylle en accessoire d’urgence sous la langue

Comment savoir si les moufles de laine  ont des histoires quand on les retourne
des images sous scellés tombent dans un cliquetis métallique
racontent les sous bois sans leur couvercle

Cloches sont les mains sans les gants de la forêt
gravent le silence
le bois est encore dur, les nœuds si tendres


Comment savoir si d’autres on fait la même chose dit l’oiseau
comment savoir si c’est toi que j’aime où ce que tu pourrais être

Je danse, la danse du feu, au ventre nu de l’hiver
pliant le corps jusqu'à la cassure


Est-ce un crime ?

.

lutin – 09-02-2010

Posté par lutinB à 14:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]

06 février 2010

Man striding

giacometti_man_striding

Giacommetti - l'homme qui marche

.

Il y a ce lit
sillon en plein vent
ruban de soie autour du cou
iceberg dans le ventre
le jeu de la pierre et du ciseau
la main se serre
se ferme le poing
sans fin fouille au cœur

Dormir à la verticale
fil à plomb insomniaque
cœur percé au sabre
sous l'armure d’acier
tenir debout
l’épée au bout des rails

Un fou-rire dans un hall de gare
l'écho de soi entre les trains
la lumière des yeux qui s’éteint
sous la morsure de l'outil
c’est écrit sous la peau
les pas dans le métal
qui fondent en prison de fer

.

.   

lutin - 06-02-2010

Posté par lutinB à 00:22 - Commentaires [12] - Permalien [#]

01 février 2010

Parfum de femme

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Odysseus_Deriding_Polyphemus

Ulysse raillant polyphème de william turner

.

Je m’envole au plafond de la chambre
jusqu’aux  falaises
transportée par la caresse et son chant

Plus légère que l’air
je voudrais mourir
là où l’on voit les parfums et les arbres

Trahison
le cerf et la biche
le bonheur c’est cela
la terre et ses fleurs après le déluge

Dans la forêt nos pas incrustés
je suis l’arbre comptant les heures
les pulsations sous la chair

Visage penché au bord des lèvres
je ne suis pas la mère, ni le père
au milieu d’un nuage planent leurs têtes

Femme, j’attends l’eau
la musique des fontaines
où l’on chante l’amour
dans le chuchotement du papier peint

Il y a tant à découvrir dans un ventre
je ne serai source que d'un seul homme

Emportée dans la mer
du lit jusqu’à tes bras comme un bateau j’avance

.

lutin - 01-02-2010


Alain Bashung " Madame rêve"

Posté par lutinB à 21:57 - Commentaires [7] - Permalien [#]

29 janvier 2010

Les chevaux du temps


Jules Supervielle et les chevaux du temps
envoyé par supervielle. - Découvrez plus de vidéos créatives.

.

Quand les chevaux du temps s'arrêtent à ma porte.

J'hésite un peu toujours à les regarder boire

Puisque c'est de mon sang qu'ils étanchent leur soif.

Ils tournent vers ma face un oeil reconnaissant

Tandis que leurs long traits m'emplissent de faiblesse

Et me laissent si seul, si las et décevant

Qu'une nuit passagère envahit ma paupière

Et qu'il me faut soudain refaire en moi des forces

Pour qu'un jour où viendrait l'attelage assoiffé

Je puisse vivre encore et les désaltérer.

Jules SUPERVIELLE (1884-1960)

Posté par lutinB à 10:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 janvier 2010

Rive droite

45764197

.

Contre la fenêtre et les rebords blancs
s'unissent la nuit silencieuse et ses lampions
les ombres dans un ressac en suspension
se posent sur la table installée


La plaie pleure le long des vitres

   
A l’entrée d’un passage souterrain
liquide incrusté
elle ne bouge plus
jusqu’à la faible voix dilatée
altérée des émotions enfouies


Je pense à toi quand le bruit du fleuve se dissipe
les papiers froissés construisent un mur de pierres
à vol d’oiseau tout est révoltant
j’en veux à la terre et à Bach de nous avoir fait vieux
à la musique des morts encrassée de déchets végétaux


L’épaule appuyée contre le temps
les heures se disloquent


En lévitation, merci musique, merci piano
lumière vacillante, et les murs qui dansent


Le froid percé d'étoiles tombe toujours
m’écartèle d’un poison sur l’autre rive
se pose sur la bouche
comme un bâillon le long des porches
enfile une autre veste


lutine - 27-01-2010

Posté par lutinB à 00:15 - Commentaires [10] - Permalien [#]