84697342_p

 

Le front collé au ciel
l'astre comme une source
ombre - lumière
noir et blanc
paupières baissées
aveuglées, détournées 
dans la tête le même fil rouge
frôle les rails de l'invisible

La main sur le feu de la route
décompte le balancier de l'horloge
puis l'or du soir étincelle
ivre de soleil

C'est ainsi que je regarde le manège
les ombres qui s'allongent
ce grand miroir ne change pas
immuable et secret
enfile ses vieux habits de cendre