by%20Charlie%20Davoli

 

 

J'écris pour rendre présentes les heures,
les jeux inventés, à cette atmosphère des lieux,
une petite fille magique, heureuse de l'instant,
le rayon entêté d'un soleil vient poser sa révérence.

J'écris pour ne pas rendre au silence nos embrassades,
pour incruster dans la chair les fondations heureuses,
les garder vivantes face à l'incertitude
qui pétrifie le monde, me démunit.

J'écris pour mieux t'aimer encore
alors qu'on meurt de silence,
d'une balle perdue,
du large qui se forme
à l'écran blanc du ciel.


J'écris pour tisser le lien encore plus serré,
Invitant ta mémoire à ne rien oublier,
lui donner à boire
les images, les boîtes à musique

d'une parole offerte.

J'écris apaisée aux épaules de l'hiver,
ton corps ravive ma soif
et me donne l'envie
simplement vivre, continuer
la source des sensations à venir.