19 octobre 2016

Rien que....

 

Rien que le vent et la terre
c’est Hiroshima
jusqu’à la forêt pétrifiée
aux grands arbres on leur demande de se taire
on s’asphyxie
on court comme l’on va à une manifestation contre le nucléaire
à la sortie du musée quelqu’un distribue des tracts
on prend le papier, on y parle du don d’organes la main sur le cœur
de peur qu’on nous l’ôte, il tape à l’intérieur
du bout des doigts on  le calme
le berce comme l’enfant


Est-ce aujourd’hui
est-ce demain que nos corps s’enrouleront
sans entendre le cri
les chaînes font silence, je cherche
je sais maintenant que les cartes sont distribuées
cartes retournées, il n’y a plus de jeu sur la table
ni de clauses particulières


C’est le monde qui rétrécit 
se contamine
lèvres closes on enchaîne
l’espérance, l'amour sans repos
la maladie est trompeuse
elle se couche
glisse le long du corps
s’arrête insidieuse
broyant quelques os
lentement elle ira
les lumières s’éteindront

 

 

 

 


Posté par lutinB à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 octobre 2016

L'abîme

Abime

 Corse - Les Sanguinaires

 

Il en tomba combien dans cet abîme
Et je disparaîtrai un jour dans le silence
De ce monde, c’est certain

Il en tomba combien dans cet abîme
Le vert de mes yeux, l’éclat de mes cheveux
S’éteindront au fil du temps

Il en tomba combien dans cet abîme
Dans ma chute se figeront les souvenirs
De ma vie resteront les images

La roche est friable
Fille de l'air je quitterai la terre
Epouse du soleil

De ce monde, c’est certain
La vie renaîtra
Et tout sera comme si je n’avais pas existé

J’aimerais laisser mon empreinte
Le vert de mes yeux, le son de ma voix
D'où surgit cet étrange refrain

Vous qui m’aimez
Ecoutez-moi !
Il faut m’aimer encore du fait que je mourrai

Entendez mes cris du silence !
L’écho de ma chute où l’abîme m’entraîne



 

 

 

 

Posté par lutinB à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]