00nmkwf3wr

Oeuvre de Béatrice Le Beller

 

 

Il me faudrait deux paires de bras
des mains plus que de raison
des doigts, tiges exceptionnelles où bat le sang 

Il fallait se souvenir du simple baiser
de l'amplitude dans un air pur
de sa langue prise en étau loin de la foule 

Il avait fait froid et vinrent des fleurs dans les arbres
la terre sans ravin, sans pluie, sans vent
juste la vie qui englobe et transforme 

Donnez-moi des doigts encore, ils sont si nombreux
des frottements, des cris, des rires, des larmes
à vouloir me tenir dans leurs bras 

Dansent mes amours
ma tête me tourne touchant la soie
enfouie dans vos trésors 

L'odeur ne se partage pas
à la manière de mes doigts qui ébouriffent vos cheveux
sentez-vous le pouls battre laissant filer la musique ?

 

lutine - 04-07-2014