DSCF0613

le cri - musée Rodin

 

Je ne savais pas qu'être était guerre
maintenant je le sais
Quatre vers déchirent un corps
Du sang frais on se nourrit

Je ne savais pas qu'il fallait tuer mes lèvres
maintenant je le sais
Dans ce grand miroir aux yeux obliques
L'eau m'assemble en tourbillons

J''ai vu des mendiants se battre pour le porche de la nuit
La peur durcir les coeurs
Sanglante sous la lune

Pourquoi seules les pierres poussent
drues et glacées
des mots que nous voulions nous dire

  

lutine - 15 - 05 - 2012