encelade

Saboter mon image je m’y échine en toute conscience
perdre ma peau dans l’inéluctable
dans un marécage elle s’englue
le pied d’abord, pas grave
la vase ne me fait pas peur
la voici au nombril, pas grave
les mains au ciel et me raccrocher, pas grave
un bain de boue monte jusqu’à mes seins, pas grave
les yeux suspendus aux nuages je garde espoir
et je perds pieds
happée je pense à Encelade ce géant vaincu
visage extraordinairement pathétique
de ma bouche sort un jet de mots à arroser les cœurs perdus

Saborder mon image et devenir animal
je suis le cabot qui suit son maître
le maltraité qui attend sa caresse
je cours derrière son ombre
je suis son ombre
le chien fidèle de l’homme à sa propre recherche
mon flair aiguisé de chien chasseur ne sert à rien
ne dit-il pas seuls les chiens me lèchent le cul

Au milieu de blocs de pierres émerge l’animal blessé
ces mots en trop
saborder mon image et redevenir humain

.

Lutin - 02-08-2005